Dessiner sur des cailloux

Dessiner sur des cailloux

Avez-vous déjà pensé à écrire sur des cailloux ?

Il y a quelques mois, j’ai découvert un groupe Facebook où les gens dessinent directement sur ces supports.

Pourquoi ?

Pour vous faire plaisir et en boostant votre estime de vous, car vous aurez réussi un magnifique dessin (bon, peut-être pas dès le début, mais vous allez vous entrainer !). Et aussi pour faire plaisir à ceux qui vont les trouver.

Il faut quoi pour le faire ?

Il faudra trouver des pierres, plutôt plates, car c’est plus facile pour commencer. Plus elles sont lisses et mieux ce sera également. Il faudra sans doute les frotter un peu sous l’eau pour enlever la terre, suivant l’état de propreté.

Il vous faudra aussi des feutres pour écrire dessus. À la maison, nous utilisons des Posca. Ce sont des feutres contenants de la peinture acrylique. Ça tient plutôt bien malgré que ce soit de la peinture à l’eau.

Il existe peut-être des encres ou peintures plus respectueuses de la nature qui tiendraient dessus, mais je n’ai pas encore essayé étant donné que j’avais déjà ceux-là à la maison.

Certains mettent aussi des vernis sur leurs œuvres, afin qu’elles tiennent mieux une fois dehors. Ici nous n’en mettons pas, car la plupart ne sont pas respectueux de l’environnement.

Et il faut aussi un peu d’imagination.

Et ensuite, on en fait quoi ?

Le but est d’aller cacher les cailloux dans la nature, sur des lieux de passages, pour que d’autres gens les trouvent. Vous pouvez les cacher plus ou moins bien (visibles sur le bord du chemin, ou au pied d’un arbre, sur un muret…), à des endroits très passagers, ou beaucoup moins (un chemin de randonnée en montagne, ou au parc à côté de chez vous !). Les gens qui les trouveront sont libres de les garder pour eux ou de les cacher à nouveau dans un autre endroit.

Le but étant de prendre du plaisir, vous, en faisant les dessins et en cachant les pierres. Et aussi que les gens soient contents, au détour de leur route, de trouver une œuvre d’art sur un petit caillou !

abeille

Une activité pour les enfants

Vous pouvez bien sûr inciter les enfants à participer ! Suivant leur âge, vous pouvez les faire dessiner sur les cailloux, en adaptant la peinture ou les feutres que vous mettez dessus. Pour les plus jeunes, vous pouvez leur demander de faire les fonds par exemple et faire vous les détails par-dessus. Les plus grands seront ravis de se servir des feutres ou des pinceaux pour aller dans le détail.

Aller les cacher est souvent une grande source de joie pour eux ! Déjà, car on va se balader et surtout il faut trouver les cachettes. À chaque balade ensuite, au même endroit, vous pouvez surveiller s’ils ont été trouvés ou non. Parfois, il faudra les bouger de place si personne ne les trouve.

 

Si vous faites partie des communautés sur Facebook, il existe par exemple le groupe « Love on the rock France », vous pouvez marquer le nom du groupe sous le caillou et les « règles du jeu ». Certaines personnes qui les trouvent viennent parfois mettre des photos de leur trouvaille ! Et vous pourrez vous inspirer des autres photos pour faire vos premiers dessins. Il y a aussi des défis par moment, qui permettent de booster votre imagination.

Chez nous

Nous faisons de temps en temps de la peinture sur cailloux, mon fils de 2 ans aime beaucoup faire la peinture lui-même et aime par-dessus tout les cacher ! Parfois, j’en prépare quand il fait la sieste et nous pouvons les cacher lors de la balade suivante. Il prend sa mission très au sérieux et c’est lui qui décide des cachettes.

Étant donné que nous ne mettons pas de vernis, nous adaptons les cachettes suivant la météo. Quand il fait beau, nous les mettons dehors, mais si nous sommes dans une période de pluie ou de neige, nous allons les cacher soit en intérieur, soit à l’abri, pour que le dessin ne s’efface pas trop vite.

Avez-vous déjà essayé ?

La publication a un commentaire

  1. C’est une bonne idée qui pourrait beaucoup plaire à mes enfants. Mais ils ne voudront jamais laisser leurs cailloux peints dans la rue…

Laisser un commentaire