Engrais verts

Engrais verts

Dans mon précédent article, je vous ai parlé des engrais verts. Mais qu’est-ce que c’est ?

J’ai découvert cela lors de formations en permaculture, que j’ai faites pendant la pandémie.

A quoi servent les engrais verts

Les engrais verts sont des cultures de plantes qui ne seront pas ramassées ensuite. On les fait donc pousser sur des parcelles, puis elles seront fauchées et laissées sur place.

Cela sert notamment à améliorer la structure et la fertilité du sol.

 

On doit le planter à un moment où l’on ne met pas d’autres cultures sur la parcelle, donc soit avant, soit après. Les principaux engrais verts utilisés sont souvent des graminées, mais cela peut être d’autres cultures aussi. L’avantage des graminées est qu’ils ont de grandes racines, qui vont très en profondeur et font donc remonter les nutriments qui sont inaccessibles pour les plantes ayant des racines de surfaces.

 

Il est important les choisir en fonction de la saison, du besoin du sol, du temps qu’on veut les laisser aussi car certaines variétés sont vivaces et d’autres non !

avoine
avoine

Les engrais verts, chez nous

Notre choix s’est arrêté sur l’avoine. C’est une graminée qui pousse très bien dans des températures froides. C’est ce que nous voulions pour la faire pousser à l’automne ou au début de l’hiver. Nous espérons pouvoir la planter début septembre et nous couperons sans doute au début des premières neiges.

 

L’idéal pour nous serait d’en semer sur toute la zone devant la maison. C’est une parcelle qui va être recouverte par une montagne de neige, contenant les cailloux de la route, car elle sera soufflée depuis celle-ci. Donc nous voulons mettre l’avoine à pousser partout, puis faucher la zone vraiment potagère aux premières neiges, en laissant sur place et couvrir d’un géotextile, pour ne pas avoir les projections de cailloux. Nous enlèverons le géotextile à la fonte des neiges.

Et le reste, autour du potager, sera fauché avant les neiges plus importantes et nous garderons le tout pour pailler au printemps !

 

Un autre avantage de l’avoine est qu’elle va couvrir la zone, en empêchant les herbes indésirables de revenir en trop grand nombre. Nous avons un surplus de pissenlits très bien installés, que j’ai déraciné en grande partie, mais que j’aimerais ne pas revoir. Un peu de pissenlits oui, ils font leur travail du sol, mais uniquement des pissenlits, c’est bof…

L’avoine doit être laissée au moins 2 mois, pour profiter des avantages des racines dans le sol, qui vont remonter les nutriments et améliorer la qualité et la structure du sol par ce biais. Si nous plantons début septembre, ça nous laisse au moins 3 mois sur place, peut-être même 4 si nous sommes chanceux et 2 et demi si ça commence vraiment tôt.

érable
érable en automne

Des problèmes potentiels avec ses engrais verts ?

Il faut absolument la faucher avant qu’elle ne monte en graines. Sinon évidemment, le risque est d’avoir des graines partout et que l’avoine repousse à la place des cultures choisies pour aller ensuite. Cela peut être embêtant. Le but ici n’étant pas de manger de l’avoine, mais juste d’améliorer le sol, sans apport d’engrais ou de pesticides, ou autres produits chimiques.

L’autre souci est surtout d’en trouver ! Eh bien oui, nous avons notre petit bout de terrain qui doit faire 12 ou 15 mètres carrés. Il nous faudrait donc environ 500 gr d’avoine à planter.

Sauf que premièrement les jardineries n’en vendent pas. Tout simplement, car les particuliers ne connaissant pas vraiment ces techniques, ne plantent jamais d’avoine dans leur jardin… Elles n’ont donc pas de clientèle pour ça.

Et deuxièmement, nous nous sommes tournés vers les coopératives agricoles, qui elles en ont, mais seulement en grosses quantités… Leurs clients sont plutôt des agriculteurs et donc ils leur vendent par sac de 25 kilos !!! Mais on va en faire quoi nous des 24,5 kilos restants ????

 

Le temps d’écrire l’article, nous en avons finalement trouvé sur un site internet de semenciers bio. Leur nom est les jardins de l’écoumène. Ils ont été très à l’écoute lors de nos échanges par courriel et ultra rapide pour l’envoi ! J’ai reçu mon colis en moins de 24 h après avoir validé ma commande. (Merci aussi au service de poste Canada)

J’ai donc terminé de préparer ma terre pleine de pissenlits et nous avons semé juste avant la pluie ! Les graines ont commencé à germer en 24/48 h. Maintenant, je fais la chasse aux corbeaux qui les ont bien repérées… J’espère qu’elles auront le temps de pousser avant qu’ils me les volent toutes !!!

Résultat :

Évidemment, c’est encore trop tôt pour vous donner mon ressenti et vous donner des résultats par rapport a la terre. Je vous ferais un retour, soit au fur et à mesure, soit au printemps. En attendant, je me concentre sur les tomates, car les températures descendent beaucoup ces jours-ci et elles sont encore vertes.

 

N’hésitez pas à vous renseigner sur les différents engrais verts qui existent et leurs utilités si cela vous intéresse pour votre terrain. Nous avons fait le choix de prendre de l’avoine, mais ce n’est pas forcement celui qui vous correspond. Et pour en acheter, si vous êtes sur Québec, aller voir les jardins de l’écoumène. Nous n’avons pas du tout de partenariat avec eux, mais ils ont été au top ! Quand je suis contente, j’aime bien le dire et faire profiter les autres. Je leur ai pris aussi des semences pour le printemps, je vous décrirais tout ça au moment de les planter !

Bon jardinage à vous !

Vous connaissiez les engrais verts ?

Racontez-moi vos astuces, vos galères, vos méthodes pour enrichir vos terres et jardins !

Nous avons tous besoin d’apprendre.

Laisser un commentaire