Fin de grossesse pendant la pandémie du covid-19

Fin de grossesse pendant la pandémie du covid-19

Je suis à 30sa de grossesse. Il me reste donc encore 2 mois environ, avant que bébé fasse son arrivée.  

Alors que nous sommes au cœur d’une pandémie et que le virus s’intensifie de plus en plus la ou nous vivons (Canada), j’avais envie de vous parler un peu de comment ça se passe pour nous.

Grossesse et suivi

La grossesse se passe bien. Ouf, c’est déjà ça de stress en moins !

Le suivi se fait maintenant par téléphone au maximum. En effet, je dois normalement accoucher à l’hôpital. Celui-ci souhaite limiter les allers-retours pour les mamans, afin d’éviter les risques de contagion et respecter du mieux possible l’autoconfinement. Mon dernier rendez-vous sur place était il y a un mois. Le prochain sera d’ici un mois. Étant donné que la grossesse se passe normalement et que bébé va bien, cela ne m’inquiète pas.

Tous mes derniers tests étaient bons et je ne fais pas de diabète gestationnel non plus. Bébé bouge bien.

Comme c’est mon deuxième enfant, je ne suis pas non plus stressée sur les cours prénataux.

Je vais avoir des questions à poser par rapport aux différences culturelles, liées à l’accouchement ou les jours/semaines qui suivront, mais c’est tout. Par exemple, le médecin que j’ai eu la dernière fois au téléphone a été vraiment surpris que je demande quand était la troisième échographie et se demandait si j’avais un souci ! Et pour cause, ici, ils n’en font que 2 (premier et deuxième trimestre).

Je reste aussi en alerte sur le fait qu’en France, les maternités interdisent (pour certaines) la présence d’une personne accompagnante lors de l’accouchement. Mais, si besoin, je n’ai pas peur d’y aller seule, car ici les accouchements sont beaucoup plus physiologiques et respectueux. Je serais évidemment très triste, mais ce n’est pas une crainte en soi.

Alors, on croise les doigts, pour que tout se passe bien jusqu’au bout !

Judoline

Les affaires pour l’arrivée de bébé

Sur ce point, certaines choses sont prêtes, d’autres non.

Nous avions emmené avec nous dans les cartons :

  • Vêtements de bébé que nous avons gardé de notre ainé (couleurs et motifs mixtes exprès)
  • Jeux premier âge
  • Couvertures, serviettes de bain, couches lavables…
  • Écharpes de portage (un sling, deux tailles 6, une taille 2, un pagne, un Manduca et un Natibaby Toddler)

Le seul souci étant que pour le moment, ils sont toujours dans les cartons (à part les couches dont nous nous servons) et que nous n’avons pas de meuble pour les ranger…

D’ailleurs dans ce qu’il nous manque il y a :

  • Un siège auto !!! Et bien oui, nous devrions commencer à magasiner en ce moment, mais avec le confinement, nous sommes un peu ennuyés. Nous n’allons pas pouvoir faire plusieurs magasins pour pouvoir regarder ce qui existe par ici et comparer les prix et les modèles. Il va pourtant vraiment en falloir un, car si jamais bébé pointe son nez plus tôt que prévu, il faudra bien pouvoir rentrer à la maison quand même.
  • Un meuble à langer (avec matelas). Pour notre ainé, nous nous étions débrouillés avec une table et un matelas par-dessus. Mais Alan n’avait pas aimé, car la table était basse et l’on se cassait le dos. De plus, les meubles à langer ont souvent des emplacements pour ranger les couches ou vêtements dessous, ce qui pourrait être bien pratique.
  • Et donc peut-être un meuble de rangement pour les vêtements, ou une étagère.

Mais pour ces trois choses, un souci se pose : avec le confinement, comment faire ? Nous voulions prendre de l’occasion, cela complique encore plus… Nous espérons que cela soit levé à temps pour pouvoir faire nos achats.

Nourriture de bébé :

Pas de problème, bébé sera allaité !

Aucun biberon, aucune tétine ou préparation commerciales pour nourrissons ne rentreront chez nous ! Enfin sauf si je me retrouve séparée de bébé, pour cause de santé par exemple (avec le virus, on ne sait jamais…).

Après un passage à vide au deuxième trimestre, le colostrum est revenu. Notre ainé est d’ailleurs toujours allaité. Du coup, la nourriture est prête !!! Je n’ai rien besoin de prévoir de plus, que moi-même… On espère bien sûr que bébé n’aura pas de souci de freins ou autre. Mais nous ne le saurons qu’à sa naissance.

position d'allaitement

Et le reste :

Bébé n’a pas encore de prénom, nous y réfléchissons.

Notre ainé semble avoir bien compris ce qu’est un bébé. Nous lui en avons montré plusieurs quand on en croisait avant le confinement. Il a aussi plusieurs livres sur la grossesse, l’allaitement et l’accouchement, afin de bien comprendre ce qui se passe et ce qu’il va se passer. Nous ne savons pas en revanche comment sera sa réaction sur le partage de sa maman ou des jeux ou même lors des tétées. Nous le préparons comme nous pouvons et nous verrons bien à ce moment-là les problématiques qui se présenteront.

N’hésitez pas à nous poser des questions en commentaires si vous voulez savoir des choses en plus !

Nous serons ravis de vous répondre.

Laisser un commentaire