Jardiner avec un enfant de 2 ans

Jardiner avec un enfant de 2 ans

J’adore jardiner. Je n’ai pas tellement la main verte par contre, mais il parait que cela s’apprend !

Je n’ai pas non plus de jardin… Qu’à cela ne tienne, j’ai des pots et des jardinières.

J’aime partager mes passions et j’ai un enfant de 2 ans qui n’attend que ça d’apprendre, d’imiter, de faire lui-même !

Alors cette année, je me suis équipé d’ustensiles à sa taille, j’ai été me renseigner en magasin sur les plantes idéales à faire pousser avec des touts petits et c’est parti !

Il faut quel matériel ?

J’ai acheté : de la terre potagère (la terre que j’avais déjà était pleine de mauvaises herbes, alors que je voulais une terre, bien propre pour faire ces jardinières), un arrosoir pouvant être porté par un enfant (un 3L) et quelques graines.

J’avais déjà : des pots et des jardinières, des petites pelles pour le jardinage de balcon.

Nous avons choisi comme plantes : des radis, car apparemment cela pousse très vite, des haricots, et des capucines.

Je voulais des choses qui puissent se manger, pour bien lui montrer que ce qu’il avait planté pouvait ensuite nous nourrir. Et aussi au moins une plante qui fait de jolies fleurs, pour le côté esthétique sur la terrasse.

Quelle activité pour l’enfant :

Il a adoré participer de A à Z à l’activité. Il a transvasé la terre du sac aux pots, avec une pelle, il a bien tassé la terre en tapant les pots au sol. Il a fait des trous et a mis les graines dedans (un peu trop parfois d’ailleurs !).

Puis il a refermé les trous, en remettant de la terre dessus.

Il a été remplir son arrosoir et il a bien arrosé tous les pots et jardinières, y compris ceux que j’avais faits les autres années. Et pour finir, il a été chercher le balai pour nettoyer la terre mise en dehors des pots.

Il a été entièrement guidé, pour savoir quoi faire, dans quel ordre et savoir doser les choses, mais c’est lui qui a fait seul ! Il en était très fier.

À quoi ça sert :

Cette activité permet de nombreuses manipulations, pouvant exercer la motricité globale et fine. Elle entraine aussi la patience, avec l’observation chaque jour du développement des plantes et la fierté du « travail » qu’il a accompli lui-même.

Il a pour mission d’aller vérifier si la terre est humide ou sèche (en apprenant donc cette notion au passage) pour savoir s’il faut arroser ou non. Il a découvert que la pluie aussi donnait de l’eau aux plantes et qu’il n’y a pas besoin d’arroser quand il pleut !

J’espère que nous pourrons aussi déguster des radis et des haricots d’ici quelque temps.

Pour l’instant, les radis ont bien poussé, mais nous allons devoir faire un repiquage notamment, car il y avait bien trop de graines par rapport à la taille de la jardinière.

Les haricots commencent à sortir de terre. Et les feuilles de capucines pointent doucement vers le soleil.

radis
Nos radis !

3 mois plus tard environ :

Au moment où j’écris ces lignes, les radis ont bien été mangés ! Malheureusement, la plupart sont montés en graines, sans que les radis ne se forment. Ce n’est pas grave, nous recommencerons l’année prochaine ! Nous avons pu en manger quand même donc l’expérience est réussie. Et il a pu voir que les plantes donnent des graines, que nous pouvons recueillir et que l’on pourra replanter.

Nous avons mangé les haricots aussi !

La capucine a vraiment du mal à se maintenir à cause des chaleurs très rudes que nous avons eu. Mais elle est toujours là ! Et les fleurs sont magnifiques.

Et vous vous jardinez avec vos enfants ?

jardin
Jardin de mes parents

Cet article a 1 commentaire

  1. Hello ! Jardiner avec son tout petit est une magnifique source de complicité et d’apprentissage au quotidien. Cela éveille tous les sens. Pour ma part, n’ayant pas encore de jardin, c’est dans un bois que nous explorons la nature et le contact avec la terre, l’observation des fruits, champignons, plantes, fleurs qui y poussent naturellement. Merci pour ce partage !

Laisser un commentaire