Témoignage de maman allaitante

Témoignage de maman allaitante

Témoignage d’allaitante — Allaitement non écourté

Avant même de vouloir des enfants, je savais que j’allaiterais, si j’en avais un jour.

En étant enceinte :

Quand je suis tombée enceinte, je me suis renseignée à fond, tout d’abord auprès d’une amie qui s’était renseignée elle-même. Mais aussi et surtout, sur les groupes Facebook, dans des livres sur l’allaitement, sur des sites comme celui de la Leache League. J’ai aussi demandé des cours d’allaitement auprès de la sage-femme libérale qui suivait ma grossesse.

Il était hors de question, dans ma tête, d’utiliser autre chose que mes seins, pour nourrir mon enfant. Je n’avais d’ailleurs pas pris de boite de lait « au cas où », car je ne voulais pas être tenté en cas de soucis. Étant donné que je n’avais vu que 2 femmes allaitantes, dans toute ma vie, j’avais quand même des réserves sur le fait de réussir cet allaitement et je disais toujours « si je réussis à allaiter ». J’avais évidemment en tête les nombreux mythes, sur le fait que les femmes ayant peu de seins n’avaient soi-disant pas assez de lait (c’est complètement faux), ou encore que les blondes et rousses ne pourraient pas non plus, car ce serait très douloureux à cause de leur peau fragile… (là aussi, c’est faux). Le fait de savoir que c’était des mythes m’a beaucoup aidé ensuite !

position d'allaitement

Retour sur les problèmes survenus en 2 ans et demi d’allaitement :

Mais, me voilà aujourd’hui, allaitant mon fils de 2 ans et demi, sans aucun souci.

Oui, j’ai eu des mini crevasses au départ (dû à la mauvaise position, qui a été très vite rétablie par ma sage-femme).

Oui, j’ai eu des engorgements, à cause de canaux bouchés (réglés par les astuces sur les groupes).

J’avais aussi un REF (réflexe d’éjection fort) la première année, qui m’a valu quelques t-shirts mouillés et beaucoup de fous rires. Une fois, j’avais un canal bouché, car du lait avait séché et quand j’ai réussi à le libérer (grâce à mon bébé) j’étais assise à l’arrière de la voiture en stationnement : j’ai repeint la voiture avec mon lait !

Mon fils a fait 2 confusions !

-Une fois avec la tasse 360, au tout début de ma reprise de travail,

-Une deuxième fois avec une pipette (j’avais donné mon lait dedans, un soir où j’étais malade et en déshydratation importante). Et chaque fois, il faut absolument enlever le contenant problématique et mettre au sein +++ en croisant les doigts pour ne pas avoir de crevasses au passage et ne pas perdre en lactation.

Étant donné que j’étais bien renseignée, bien accompagnée et que je n’ai pas eu de vrais gros soucis, j’ai pu allaiter en toute sérénité.

Au travail :

J’ai aussi travaillé de ses 9 mois à ses 2 ans, en tirant mon lait au travail. Mon fils allait chez la nounou et prenait mon lait au verre, pour éviter la confusion sein/tétine qui peut survenir à n’importe quel âge. Elle me permettait d’allaiter chez elle. Et le soir, je lui laissais le lait tiré de la journée, pour le lendemain, qu’elle conservait au frigo.

Je travaillais dans un grand commerce. Je n’ai pas souhaité profiter de l’heure d’allaitement auquel nous avons le droit, car elle se rajoute au temps de travail et je préférais ne pas perdre une heure de plus sans mon fils, en étant sur mon lieu de travail ! À la place, j’ai demandé que ma pause repas d’une heure soit divisée en 2 pauses de 30 minutes, que je puisse prendre en fonction des horaires aussi des autres. Et d’avoir accès à une salle où je puisse être seule pour tirer mon lait. Cela a été accepté et j’ai même eu un frigo dans cette salle. J’ai pu allaiter jusqu’aux 2 ans de mon fils (j’ai démissionné à ce moment-là), avec parfois quelques arrangements. J’étais dans la salle de réunion, qui forcément servait de temps en temps, j’allais donc parfois dans un bureau.

J’ai arrêté de travailler à cause de burn out professionnel, mais par rapport à mon allaitement l’entreprise où j’étais a toujours été très à l’écoute de mes besoins. Maintenant que je suis à la maison, c’est bien sûr encore plus simple pour l’allaitement à la demande, mais ça ne posait pas de problème en travaillant.

position d'allaitement

Ce que ça m’a apporté :

Je suis maintenant vraiment sûr de moi, face aux questions, face aux éventuels problèmes qui pourraient arriver vis-à-vis de l’allaitement. Je me sens plus forte pour les choix que je prends, plus forte face aux gens, de façon générale dans ma vie. Je me sens aussi plus femme ! J’ai appris et j’apprends toujours, à mieux écouter mon corps, à mieux le connaitre et à lui faire confiance.

Cet allaitement et le fait de devenir maman ont été une vraie révélation de ce que je suis et de ce que je veux dans ma vie. Ça m’a permis de me renseigner à fond sur les choses qui me tiennent à cœur et donc à m’affirmer face à ces choix. Plus simplement, de ne plus me laissé porter par le courant.

Je vise le sevrage naturel pour mon fils (c’est donc lui qui choisira le moment où il n’en a plus besoin). Nous sommes pour le moment à 2 ans et demi, nous verrons bien comment se passera la suite !

Les meilleurs conseils que je pourrais donner pour une maman qui souhaite allaiter :

  • Se renseigner énormément pendant la grossesse, pour savoir comment fonctionnent la lactation et les positions d’allaitement, les gros mythes que l’on entend sans arrêt…
  • S’entourer de personnes de confiance, qui ont les connaissances sur l’allaitement, ou qui ont allaité longtemps. Toujours remettre en doute ce que les gens nous disent et vérifier les informations avec des sources fiables.
  • S’inscrire sur des groupes Facebook fiables et avec beaucoup de membres, qui pourront vous aider même à 3 h du matin pour répondre aux questions… (sur les pics de croissance, les engorgements…)
  • Se renseigner aussi sur : le cododo et le portage en écharpe et porte-bébé physio !!! Ils sont d’une aide très précieuse pour un allaitement à la demande, en limitant aussi la fatigue due au fait de s’occuper d’un nourrisson.

Et s’il y a un livre, un seul, qu’il faut choisir, c’est :

Le manuel très illustré d’allaitement !

Très lisible et accessible, avec des illustrations amusantes qui font un style BD, il est aussi bourré de bonnes informations.

Et vous, quelle est votre expérience de l’allaitement ? 

Racontez moi en commentaire ! 

Cet article a 2 commentaires

  1. Hello, j’ai allaitée mes deux enfants jusqu’à 6 et 9 mois chacun et je vais t’avouer que je l’ai mal vécu pour le deuxième. Si c’était à refaire, je pense que je ne le ferai pas du tout.

    Des bisous

    1. Anaïs

      Oh mince. Sais-tu pourquoi tu n’as pas aimé ? Quelque chose qui s’est mal passé peut être ?

      Bonne journée à toi !

Laisser un commentaire